Que 50% des crédits Covid utilisés

Des apprentis techniscenistes en formation en juin 2020 à Reconvilier, dans le Jura bernois.
Keystone Des apprentis techniscenistes en formation en juin 2020 à Reconvilier, dans le Jura bernois.

Plus de trois mois après le lancement du programme de prêts aux entreprises garantis par la Confédération, 15 milliards de francs ont été sollicités. Sur cette somme, seule une moitié a été effectivement réinvestie par les entreprises, selon des chiffres d'UBS.

Au vu des crédits versés par UBS à ce jour, la part d’utilisation la plus forte se situe dans l'hôtellerie et la restauration (61%), la construction (55%) et le commerce de détail (55%).

Ainsi, pour les entrepreneurs qui ont été contraints de recourir au crédit, la prudence s’impose, même avec un intérêt à 0%. Les pertes ne seront probablement jamais rattrapées et la reprise est freinée par les mesures sanitaires.

Suppression de 9000 postes?

Emirates pourrait supprimer jusqu'à 9000 emplois.
AP Photo Emirates pourrait supprimer jusqu'à 9000 emplois.

La compagnie Emirates a réduit de 10% ses effectifs en raison de la pandémie, mais les suppressions d'emplois pourraient atteindre 15%, soit 9000 postes, a indiqué son PDG dans une déclaration publiée samedi.

La plus grande compagnie du Moyen-Orient a interrompu ses activités fin mars en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus. Elle a ensuite repris deux semaines plus tard une activité réduite et prévoit de desservir 58 villes d'ici la mi-août, contre 157 villes avant la crise sanitaire.

Son PDG, Tim clark, avait précédemment estimé qu'il faudrait jusqu'à quatre ans pour que les opérations reviennent à un "certain degré de normalité".

F/Taxes GAFA: représailles de D.Trump

La France avait été le premier État à introduire en Europe une "taxe Gafa".
AFP La France avait été le premier État à introduire en Europe une "taxe Gafa".

Washington a annoncé vendredi des mesures de rétorsion visant des produits français pour punir Paris d'avoir instauré une taxe sur les géants technologiques américains. Mais leur application est gelée pour permettre de trouver une solution négociée au conflit.

"Le bureau du représentant américain au commerce a décidé aujourd'hui d'imposer des droits de douane supplémentaires de 25% sur les produits français d'une valeur commerciale de 1,3 milliard de dollars", a indiqué le bureau.

Les droits de douane supplémentaires seront imposés aux produits cosmétiques et aux sacs à main. Mais ils épargnent d'autres produits emblématiques tels que le champagne ou le camembert.

Credit Suisse convient d'un paiement

Credit Suisse rachètera 35% du capital-actions de la banque en ligne brésilienne Modalmais.
Keystone Credit Suisse rachètera 35% du capital-actions de la banque en ligne brésilienne Modalmais.

La grande banque Credit Suisse (CS) a convenu d'un paiement de 15,5 millions de dollars dans le cadre d'un litige avec des actionnaires aux Etats-Unis. C'est ce qui ressort des dossiers du tribunal publiés vendredi.

Le litige portait sur des dépréciations d'un montant total d'un milliard de dollars que la banque suisse avait effectuées début 2016 sur des prêts à risque. Les plaignants s'estimaient trompés par la banque car elle avait parlé de contrôle "complet" des risques à propos de ces crédits.

Aucun aveu de culpabilité n'est associé à l'arrangement de la banque. Il doit encore être approuvé par un tribunal fédéral de Manhattan.

J.Murdoch devient un investisseur

Pour éviter la débâcle, le groupe MCH, organisateur d'Art Basel et d'autres salons et foires en Suisse, annonce l'arrivée d'un nouvel investisseur muni de plus de 100 millions de francs. Il s'agit de James Murdoch, fils du magnat américain des médias.

MCH avait indiqué mercredi évaluer cette option. Les premiers contacts avec l'homme d'affaires remontent à un an, a expliqué vendredi devant la presse le président Ulrich Vischer.

En graves difficultés, l'organisateur de salons et de foires MCH veut s'appuyer sur le savoir-faire de la famille Murdoch. Le groupe veut faire de Lupa Systems, société fondée par J.Murdoch, l'un de ses principaux actionnaires.

L'organisateur d'Art Basel appelle la famille Murdoch à la rescousse.
Keystone L'organisateur d'Art Basel appelle la famille Murdoch à la rescousse.

Chute "historique" pour le tourisme

L''institut conjoncturel BAK Economics prévoit une chute historique du tourisme en Suisse en 2020.
Keystone L''institut conjoncturel BAK Economics prévoit une chute historique du tourisme en Suisse en 2020.

Impacté lourdement par la pandémie de coronavirus, le tourisme suisse va enregistrer cette année une chute qualifiée d'"historique" par les spécialistes de l'institut conjoncturel BAK Economics. Les villes risquent d'être plus affectées que la campagne. Les économistes bâlois tablent sur une chute de 34% de l'activité dans l'hôtellerie et de 24% dans la gastronomie, mais d'importantes disparités régionales sont attendues, a indiqué le BAK vendredi dans un communiqué. Les cantons urbains de Genève, Lucerne et Zurich sont les plus touchés avec une baisse de plus de 40%, en raison de la quasi-absence des touristes étrangers et des voyages d'affaires.

Swiss Life rachète un centre Migros

Le groupe d'assurance Swiss Life rachète à Migros un centre commercial zurichois.
Keystone Le groupe d'assurance Swiss Life rachète à Migros un centre commercial zurichois.

Swiss Life rachète à la Fédération des coopératives Migros (FCM) le centre commercial zurichois Glatt, situé à Wallisellen. Le nouveau propriétaire précise qu'il conserve la totalité des effectifs. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé.

La signature du contrat a eu lieu vendredi et fait suite à une recherche d'un repreneur entamée par Migros en janvier, annonce le groupe. "Aucune répercussion" n'est à craindre pour les locataires du centre ou pour ses effectifs, qui resteront inchangés.

Swiss Life entend poursuivre le développement à long terme du centre commercial, notamment en collaborant avec la direction en place.

La production de pétrole reprend

 Les producteurs de pétrole se mettent d'accord, à l'exception du Mexique.
Reuters Les producteurs de pétrole se mettent d'accord, à l'exception du Mexique.

La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en Libye après environ six mois de blocage lié au conflit qui déchire le pays.

La Libye, qui dispose des réserves les plus abondantes d'Afrique, est déchirée par un long conflit entre pouvoirs rivaux, avec le Gouvernement d'union nationale (GNA) d'un côté et le maréchal Khalifa Haftar de l'autre.

Des groupes loyaux au maréchal Haftar bloquaient depuis le 17 janvier la production et les exportations du pétrole sur les champs et terminaux les plus importants du pays, pour réclamer une répartition équitable des revenus.