120 ans de prison pour un gourou

Le gourou américain Keith Raniere a été condamné à 120 ans de prison.
AP Photo Le gourou américain Keith Raniere a été condamné à 120 ans de prison.

Le gourou américain Keith Raniere a été condamné mardi par un juge fédéral de Brooklyn à 120 ans de prison, équivalents à la perpétuité, pour divers crimes liés à sa secte, Nxivm, qui lui a permis d’entretenir un réseau d’esclaves sexuelles.

En juin 2019, à l’issue d’un procès de six semaines, il avait été reconnu coupable des sept chefs d’inculpation retenus contre lui, dont exploitation sexuelle d’une fille de 15 ans, extorsion et association de malfaiteurs.

Il avait monté, en 1998, une organisation basée à Albany dans l’État de New York, baptisée Nxivm, qui dispensait des formations de développement personnel, à des prix exorbitants.

Naufrage dans la Manche: quatre morts

La Manche a connu mardi son plus grave drame migratoire après le naufrage d'une embarcation partie de France pour les côtes anglaises. Au moins quatre personnes se sont noyées, dont deux enfants, selon la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord. 15 personnes ont par ailleurs été secourues.

A.Merkel pour un "semi-confinement"

Angela Merkel penche pour un "confinement partiel".
Keystone Angela Merkel penche pour un "confinement partiel".

L'Allemagne se prépare à durcir ses mesures de lutte contre le Covid-19. Plusieurs responsables politiques plaidaient mardi pour un tour de vis, à la veille d'une réunion de crise.

"Il nous faut prendre des décisions rapidement afin de briser cette deuxième vague d'infection", a déclaré le vice-chancelier, Olaf Scholz, dans un entretien à l'agence allemande DPA.

Des discussions entre le gouvernement et les dirigeants régionaux ont été avancées à mercredi, au lieu de vendredi à l'origine. Selon les médias, la chancelière préconise un "confinement partiel" avec fermeture des restaurants et bars, ainsi qu'une interdiction des rassemblements publics. 

La Russie soumet son vaccin à l'OMS

La Russie a soumis à l'OMS une demande de préqualification pour son vaccin.
Keystone La Russie a soumis à l'OMS une demande de préqualification pour son vaccin.

La Russie a soumis à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) une demande de préqualification de son premier vaccin contre le coronavirus, Spoutnik V, a annoncé mardi le fonds souverain. Le vaccin est cependant perçu avec scepticisme dans le monde. 

La Russie "est l'un des premiers pays au monde à demander à l'OMS la préqualification de son vaccin contre le nouveau coronavirus", affirment ainsi les autorités russes.

"Dans le contexte de la pandémie, l'enregistrement accéléré du vaccin selon la procédure de l'OMS rendra le vaccin accessible dans un délai plus court par rapport aux procédures conventionnelles", ajoute ce communiqué.

Les pro-avortement manifestent

Les manifestations pro-avortement se multiplient en Pologne.
Keystone Les manifestations pro-avortement se multiplient en Pologne.

Au 4e jour d'une révolte contre l'interdiction quasi-totale de l'avortement décidée par une Cour de justice polonaise la semaine dernière, des manifestants ont visé dimanche plusieurs églises. Ils y ont brandi des pancartes, scandé des slogans et inscrit plusieurs graffitis sur les murs.

Le 1er ministre a défendu mardi la décision de la Cour de justice et a appelé à cesser cette "barbarie". Il a également condamné les attaques contre les églises et averti que tout acte de violence pourrait mener à une "escalade".

L'Eglise catholique polonaise a longtemps été considérée comme sacrée par sa population, mais un mouvement libéral de protestation grossit.

Covid/I: manifestations anti-mesures

Des manifestants protestent contre les mesures anti-Covid à Milan
Keystone Des manifestants protestent contre les mesures anti-Covid à Milan

Des milliers de personnes ont à nouveau manifesté lundi soir dans plusieurs villes italiennes. Elles protestent contre les mesures prises pour endiguer la progression du Covid-19. La fermeture des restaurants et des bars à partir de 18 heures et de tous les théâtres, cinémas et salles de sport pendant un mois suscite la colère.

A Milan, plusieurs centaines de manifestants ont affronté lundi soir des policiers anti-émeute dans le centre. D'autres heurts ont été observés à Turin, à Naples ou encore dans la ville portuaire de Pesaro, près de St-Marin.

Durement affectée par le confinement du printemps, l'Italie devrait connaître cette année une grave récession.

Manifestation anti-Macron

Une manifestation anti-Macron a eu lieu mardi à Dacca, au Bangladesh.
Keystone Une manifestation anti-Macron a eu lieu mardi à Dacca, au Bangladesh.

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté mardi à Dacca, la capitale du Bangladesh, accusant le président français Emmanuel Macron d'"adorer Satan" après que ce dernier a défendu la liberté de caricaturer le prophète Mahomet. Des appels au boycott des produits français ont été lancés.

Selon la police, plus de 40'000 personnes ont participé à cette marche organisée par un parti islamiste. Elle a été stoppée avant de parvenir près de l'ambassade française dans la capitale.

Après l'arrêt de la marche, des protestataires ont continué à défiler dans des rues adjacentes en criant des slogans appelant au boycott de la France et assurant que "Macron va payer cher".

Nommée 8 jours avant la présidentielle

La nomination d'Amy Coney Barrett à la Cour suprême suscite l'ire du camp démocrate.
Keystone La nomination d'Amy Coney Barrett à la Cour suprême suscite l'ire du camp démocrate.

Amy Coney Barrett est brillante, qualifiée, applique le droit et ne se mêle pas de politique, a avancé le chef de la majorité républicaine Mitch McConnell, qui a imposé un calendrier très serré au processus de confirmation.

En 2016, le même Mitch McConnell avait, avec le groupe républicain, empêché l'élection d'un juge plus progressiste nommé par Barack Obama, prétextant que l'élection présidentielle, 8 mois plus tard, était trop proche.

Son homologue démocrate Chuck Schumer a dénoncé son hypocrisie. Pour lui, A.C. Barrett n'a pas été choisie pour ses qualifications mais pour "ses opinions de droite radicale" sur l'avortement, les droits civiques ou l'environnement.