Traite des esclaves: Zurich impliquée

La ville de Zurich a été liée à l'esclavagisme, indique une étude.
Keystone La ville de Zurich a été liée à l'esclavagisme, indique une étude.

La ville de Zurich était financièrement impliquée dans l'esclavage au XVIIIe siècle, par le biais de participations dans des compagnies actives dans la traite d'êtres humains.

Elle a investi dans la traite des esclaves de 1727 jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, achetant notamment des actions de la South Sea Company, une société anglaise active dans le commerce des esclaves. L'industrie textile zurichoise a également profité de l'esclavage, indique une étude commandée par la Ville à l'Université de Zurich. 

"Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur le passé colonial de la ville de Zurich", a indiqué mardi sa maire, la socialiste Corine Mauch.

Baisse au service de la circulation

Les émoluments du service des autos vont baisser en Valais.
Keystone Les émoluments du service des autos vont baisser en Valais.

Le canton du Valais prévoit de réduire les émoluments perçus par le Service de la circulation routière et de la navigation (SCN). Permis de conduire, frais d'expertise et autres immatriculations baisseront de 5% en moyenne dès 2022, a annoncé le Surveillant des prix Stefan Meierhans sur le plateau de l'émission "A Bon Entendeur" de la RTS mardi soir.

Le canton est dans le collimateur de Monsieur Prix depuis plusieurs années. D'après les calculs de l'Administration fédérale des finances en 2017, les recettes du SCN dépassent en effet largement ses coûts de fonctionnement alors que cela ne devrait pas être le cas.

Il avait déjà rappelé à l'ordre Genève, les Grisons et le Tessin en 2018.

L'Italie veut un accord avec la Suisse

Sommaruga und Conte in Rom.
Keystone Sommaruga und Conte in Rom.

Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a reçu mardi la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga à Rome. Il a souligné sa volonté de mettre sous toit rapidement un accord sur l'imposition des frontaliers.

Giuseppe Conte a relevé la "précieuse contribution" des frontaliers italiens au système de santé tessinois. La crise du coronavirus a montré l'importance de cette contribution pour la Suisse, a-t-il déclaré, cité par l'agence Ansa.

Le chef du gouvernement italien et Simonetta Sommaruga se sont tous les deux dits satisfaits des progrès réalisés concernant cet accord. Celui-ci a été négocié en 2015 déjà, mais n'a encore jamais été signé.

Horizon Europe: Berne moins bien placé

La Suisse moins bien placée dans le programme de recherche "Horizon Europe".
Keystone La Suisse moins bien placée dans le programme de recherche "Horizon Europe".

Les ministres de la Recherche et de l'innovation de l'Union européenne (UE) se sont mis d'accord mardi à Bruxelles sur le programme de recherche "Horizon Europe" pour la période 2021-2027. Les conséquences sont de nouvelles catégories plus strictes pour l'association de pays tiers comme la Suisse.

Alors que la Suisse était auparavant traitée de la même manière que les Etats de l'AELE/EEE que sont la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein, elle est maintenant incluse dans la quatrième et dernière catégorie.

Ainsi, à l'avenir, des pays comme la Suisse ou le Royaume-Uni ne pourront pas recevoir plus d'argent du programme de recherche qu'ils n'en ont versé.

NE/congé paternité: pas de surenchère

Les députés neuchâtelois ont préféré un règlement fédéral de la question du congé paternité.
Keystone Les députés neuchâtelois ont préféré un règlement fédéral de la question du congé paternité.

Même si la population suisse a accepté à 60,3% dimanche un congé paternité de deux semaines, les députés neuchâtelois ont refusé mardi une initiative cantonale demandant à l’Assemblée fédérale de pouvoir légiférer sur le sujet pour pouvoir aller plus loin.

"Après la votation de dimanche, le timing est très mauvais. De plus, l’outil de l’initiative cantonale n’est pas le bon car il doit être uniquement utilisé pour des besoins cantonaux spécifiques et urgents", a déclaré Mireille Tissot-Daguette du parti Vert’libéral.

Outre cet argument, le PLR Fabio Bongiovanni a ajouté que "l'initiative est inutile car on n'obtiendra pas un large soutien au niveau fédéral".

Braquage d'un magasin de montres

Un magasin de montres a été braqué mardi à la mi-journée à Lausanne. Plusieurs individus ont menacé le gérant du commerce avec une arme de poing, avant d'emporter des montres et de prendre la fuite, a indiqué la police municipale dans un communiqué diffusé en soirée. Le gérant n'a pas été blessé. Le montant exact de leur butin n'était pas connu pour l'instant.

Yémen: Berne salue l’accord historique

La Suisse salue l’accord historique sur le Yémen.
AFP La Suisse salue l’accord historique sur le Yémen.

La Suisse salue l’accord historique sur les détenus au Yémen annoncé dimanche à Glion (VD). Mardi à Genève, elle a réitéré son soutien à l’émissaire de l’ONU Martin Griffiths qui a piloté avec le CICR les pourparlers entre gouvernement et rebelles Houthis.

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres avait également salué l’accord arraché en Suisse.

Pour autant, le numéro deux de la mission suisse auprès de l’ONU à Genève a affirmé mardi devant le Conseil des droits humains que Berne restait "très préoccupée" par les "nombreuses violations des droits humains et du droit international humanitaire par toutes les parties".

Enquête disciplinaire ouverte

L'Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) va convoquer une commission disciplinaire interne suite à la soirée qui a mené 2500 étudiants en quarantaine. Des "mesures correctives" à l'encontre des organisateurs ne sont "pas exclues", selon le responsable de la communication de l'établissement.