"l'approvisionnement fonctionne"

L'approvisionnement en crédits et liquidités des petites et moyennes entreprises, fortement malmenées par la pandémie de coronavirus, fonctionne bien, a affirmé le patron de la Banque nationale suisse (BNS) Thomas Jordan.

"La crise du Covid-19 a montré à quel point l'approvisionnement de l'économie en crédits est important", a-t-il souligné au Lugano Banking Day.

Selon les données actualisées fin août par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), un cinquième des PME suisses, soit 136'112 entreprises, ont contracté des crédits Covid-19 pour assurer leurs liquidités. Au total, 16,8 milliards de francs ont été versés et 42% des fonds disponibles ont été utilisés.

Pékin sanctionne des ventes à Taïwan

La Chine entend imposer des sanctions en représailles de la vente d'armes américaines à Taïwan.
Keystone La Chine entend imposer des sanctions en représailles de la vente d'armes américaines à Taïwan.

La Chine a annoncé lundi qu'elle allait prendre des sanctions contre des entreprises, personnes et entités américaines impliquées dans un projet de vente d'armes à 1,6 milliard de francs à Taïwan, île revendiquée par Pékin.

Les géants de l'armement Lockheed Martin, Raytheon et la branche défense de Boeing sont notamment concernés. Les Etats-Unis avaient donné la semaine dernière leur feu vert à cette livraison de missiles et autres équipements.

Les sanctions sont prises pour "protéger les intérêts nationaux" chinois, a indiqué le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Lijian Zhao. La nature des sanctions n'a pas encore été précisée.

Les syndicats veulent une prime

Les syndicats réclament un mois de salaire de plus pour le personnel de santé.
Keystone Les syndicats réclament un mois de salaire de plus pour le personnel de santé.

Des actions de protestation ont lieu cette semaine dans toute la Suisse pour dénoncer les conditions de travail précaires du personnel de santé face au Covid-19. Syndicats et associations réclament notamment une prime Covid sous forme d'un salaire mensuel en plus.

En marge d'une conférence de presse lundi à Neuchâtel, l'alliance "Ensemble avec les personnels de santé" a également demandé que "les dispositions légales relatives à la durée du travail maximale et aux temps de repos ne soient pas à nouveau suspendues".

Des actions sont prévues notamment lundi à Neuchâtel, mardi à Genève, Bâle et Lucerne, mercredi à Lausanne, jeudi à Fribourg et samedi à Berne.

TI/tourisme: fin d'automne difficile

Après un bel été, le tourisme tessinois vit une fin d'automne difficile.
Keystone Après un bel été, le tourisme tessinois vit une fin d'automne difficile.

Après avoir enregistré une fréquentation record depuis l'été, la branche touristique tessinoise connaît une fin d'automne en demi-teinte après la décision allemande de placer la Suisse dans sa liste des pays à risque.

"Nous aurons à la fin du mois d'octobre un recul marqué dans la région de Locarno", zone particulièrement prisée des touristes d'outre-Rhin, alors que plusieurs Laender allemands sont encore en vacances, a affirmé au micro de la RSI Max Perucchi, président de la section locale d'Hotelleriesuisse.

"L'objectif principal pour 2021 est vraiment de débuter, dès le mois de mars, avec une offre importante", a poursuivi Max Perucchi.

Achat en magasin privilégié

Les acheteurs de montres suisses privilégient les boutiques à internet.
AFP Les acheteurs de montres suisses privilégient les boutiques à internet.

Malgré la crise sanitaire et la progression du commerce en ligne, les acheteurs de montres suisses préfèrent toujours les boutiques physiques aux sites internet, révèle une étude du cabinet Deloitte. Selon celle-ci, l'expérience en magasin reste "un élément essentiel" à l'achat.

Plus de 70% des cadres de l'horlogerie helvétique interrogés par le géant du conseil affirment que les canaux "hors ligne" domineront toujours à l'avenir.

"Pour une industrie qui repose principalement sur le lien émotionnel qui se crée lorsque l'on voit et manipule des montres de luxe, le défi sera de réussir à combiner physique et numérique", estime une spécialiste de Deloitte.

Evénementiel: appel à un soutien urgent

Le secteur de l'événementiel demande à la Confédération une aide financière immédiate pour les entreprises mises sous pression par l'épidémie du coronavirus. Il estime que la clause pour les cas de rigueur dans la loi Covid-19 devrait être mise en oeuvre sans délai.

Cette aide devrait être versée dès cet automne, a indiqué vendredi le secteur. La mise en oeuvre de la loi prend trop de temps alors que de nombreuses entreprises ont besoin d'un soutien immédiat, car elles sont à court d'argent.

Selon un sondage réalisé en septembre, la moitié de la branche s'attend à devoir mettre la clé sous le paillasson si ces sociétés ne reçoivent pas une aide financière.

Huawei veut se renforcer en Suisse

Huawei prévoit de faire passer ses effectifs en Suisse de 300 à 550 employés d'ici 2021.
AP Huawei prévoit de faire passer ses effectifs en Suisse de 300 à 550 employés d'ici 2021.

Le géant chinois des télécoms Huawei veut se renforcer en Suisse et prévoit de faire passer ses effectifs de 300 à 550 employés d'ici l'année prochaine, a déclaré vendredi le directeur général Haitao Wang dans le journal L'Agefi.

Le groupe, qui représentait en 2018 quelque 13% du marché des téléphones mobiles en Suisse, veut embaucher en Suisse 190 chercheurs à Duebendorf (ZH) et à Saint-Sulpice (VD), a précisé le responsable de Huawei pour la Suisse.

Huawei a accéléré ses activités dans le pays, malgré la pandémie de Covid-19. "Nous sommes relativement satisfaits de nos performances sur le marché helvétique", a déclaré H.Wang, qui a pris les commandes de la filiale suisse en 2018.

Retour à la normale d'ici 2023

Le secteur touristique a été l'un des premiers touchés par la crise du Covid-19. Selon Erik Jakob, chef de la direction de la promotion économique, il faudra attendre 2023, voire 2024 pour que la branche se remette totalement.

Le tourisme a vécu en 2020 un recul historique des nuitées. Les villes ont été particulièrement affectées par le manque de touristes étrangers. A cause du manque d'activités, certaines cités ont vu leur affluence diminuer de 60% par rapport à 2019.

Toutefois, certaines régions, comme le Valais, le Tessin et les Grisons ont pu compter sur les touristes helvétiques pour faire remonter les chiffres en été. Quid de l'hiver à venir?