Annulations en série de vols

La compagnie aérienne Swiss va annuler de nouveaux vols en été et en automne.
Keystone La compagnie aérienne Swiss va annuler de nouveaux vols en été et en automne.

La compagnie aérienne Swiss va annuler de nouveaux vols en été et en automne en raison d'un manque de personnel. Les liaisons concernées s'étendent d'août à octobre, a indiqué dimanche une porte-parole de Swiss à Keystone-ATS, revenant sur une information de blick.ch.

Swiss avait déjà annoncé début juin qu'elle supprimerait 2% des 18'500 vols prévus en juillet et en août en raison d'un manque de personnel. Cela représente 370 vols. Des liaisons avaient également été supprimées au printemps.

"D'autres suppressions ne pourront malheureusement pas être évitées dans les mois à venir en raison du manque de ressources", a ajouté la porte-parole de la compagnie aérienne.

Cas de possibles violations

L'Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF) a annoncé des cas relatifs à la guerre en Ukraine auprès du Secrétariat d'Etat à l'économie. Il s'agit de possibles violations du droit des sanctions

Dans 144 cas, la douane a soumis des marchandises à une expertise. Dix-huit ont débouché sur une annonce, a indiqué dimanche l'OFDF, confirmant une information de la SonntagsZeitung.

En mai, 3 tonnes d'or russe avaient été importées de Grande-Bretagne en Suisse pour une valeur de 194 millions de francs alors que Berne a interdit le commerce d'or produit dans les raffineries russes. Aucune information quant aux importateurs n'a été communiquée.

G7/UE: embargo sur l'or russe prévu

L'Union européenne devrait vraisemblablement se joindre à l'embargo de l'or russe décidé par les Etats-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne et le Japon, a indiqué dimanche Charles Michel, président du Conseil européen, lors du sommet du G7 dans les Alpes bavaroises.

A l'initiative des Etats-Unis, les sept pays les plus industrialisés au monde devraient s'imposer un boycott de l'or russe. Une annonce officielle de la mesure devrait tomber dans la semaine.

Les exportations russes d'or ont généré l'an dernier 14,6 milliards d'euros de recettes à Moscou, faisant du métal jaune l'un des principaux produits d'exportation après le pétrole, le gaz ou le charbon.

Secteurs gonflant leurs prix

La Confédération devrait obtenir 2,7 milliards de plus pour le budget de l'année 2022.
Keystone La Confédération devrait obtenir 2,7 milliards de plus pour le budget de l'année 2022.

Certains secteurs profitent de l'inflation pour gonfler leurs marges et la Suisse manque de moyens de contrôle, écrit Le Matin Dimanche. 

Le surveillant des prix reconnaît ne pas avoir suffisamment de ressources alors que la Fédération romande des consommateurs ne peut elle agir qu'au cas par cas et ne dispose pas d'une vue d'ensemble. En tant que petit pays où la concurrence est limitée, la Suisse est plus vulnérable, explique un économiste cité dans le journal.

Les secteurs concernés sont notamment l'énergie, liée à la guerre en Ukraine, le tourisme ou encore le luxe, puisque l'achat dans ce domaine constitue une valeur refuge lors d'une crise.

La vente de pétrole russe perdure

Le pétrole russe continue à se vendre en Suisse, malgré le contexte de la guerre en Ukraine, selon une enquête publiée dans Le Matin Dimanche. 

Une vingtaine de traders auraient même augmenté leurs cargaisons de pétrole russe depuis que la guerre a éclaté. L'enquête pointe notamment une société qui s'occuperait d'une partie du commerce russo-chinois. Celle-ci dit avoir honoré des contrats commerciaux à long terme établis bien avant le 24 février.

Cet opportunisme est pour l'instant légal, jusqu'à ce que les sanctions de l'UE visant le pétrole russe ne s'appliquent complètement, soit pas avant décembre ou même février 2023, d'après une avocate citée dans le journal.

Le Sri Lanka est à court d'essence

Le Sri Lanka va imposer des quotas hebdomadaires sur le carburants.
Keystone Le Sri Lanka va imposer des quotas hebdomadaires sur le carburants.

Le Sri Lanka est pratiquement à court d'essence et de gazole après que plusieurs livraisons attendues de carburants ont été reportées, a annoncé samedi le ministre de l'Energie, qui s'est excusé auprès des automobilistes pour l'aggravation de la crise.

Le ministre de l'Energie a affirmé que les livraisons pétrolières attendues la semaine dernière n'avaient pas eu lieu, tandis que celles prévues pour la semaine prochaine ne parviendront pas non plus pour des raisons bancaires.

Le Sri Lanka, qui subit la pire crise économique de son histoire, a subi une très forte raréfaction de ses réserves de change pour financer ses importations les plus essentielles.

Le FMI accorde un milliard à l'Equateur

Le FMI a accordé un milliard de dollars (960 millions de francs suisses) à l'Equateur, à l'issue de deux examens de contrôle de son programme de prêts à ce pays en proie à de vives tensions.

En septembre 2020, l'Equateur avait obtenu un prêt de 27 mois d'un montant de 6,5 milliards de dollars (6,2 mio francs suisses), sur lesquels 4,8 milliards (4,6 mio de francs suisses) ont déjà été versés jusqu'à présent.

Le nouveau déboursement a été annoncé vendredi. Il s'agit de favoriser le redressement économique du pays, restaurer la viabilité de son programme budgétaire et réduire la dette publique. Le FMI souligne aussi l'importance du développement des programmes sociaux.

Nouveau plan d'aide de 9 mrds d'euros

Le gouvernement espagnol a annoncé samedi un nouveau plan d'aides directes d'un montant de neuf milliards d'euros pour atténuer les conséquences économiques du conflit en Ukraine.

Parmi ces mesures figure notamment une réduction de 20 centimes par litre du prix des carburants, "une aide directe de 200 euros" aux travailleurs indépendants et aux chômeurs, une nouvelle baisse de la TVA sur l'électricité ainsi qu'une hausse de 15% des retraites et des pensions d'invalidité. 

L'inflation est repartie à la hausse en Espagne en mai pour atteindre 8,7% sur un an, soit 0,4 point de plus qu'en avril, selon une première estimation de l'Institut national de la statistique.