Une vaste enquête dénonce Frontex

Frontex, l'agence européenne de surveillance des frontières, est impliquée dans plusieurs incidents de refoulement en mer Egée de bateaux de demandeurs d'asile, affirme une enquête de divers médias, dont le Spiegel.

Les investigations "montrent pour la première fois que les responsables de Frontex sont conscients des pratiques illégales des gardes-frontière grecs et sont en partie impliqués eux-mêmes", écrit samedi le magazine allemand.

Les auteurs expliquent avoir comparé des "dizaines" de vidéos, images satellite, récits de témoins, dont des réfugiés et des employés de Frontex. Ils ont documenté six cas précis survenus depuis avril en mer Egée.

S.Sommaruga soutient les hôpitaux

S.Sommaruga s'est rendue à l'Hôpital de l'Ile à Berne samedi pour apporter son soutien aux hôpitaux.
Keystone S.Sommaruga s'est rendue à l'Hôpital de l'Ile à Berne samedi pour apporter son soutien aux hôpitaux.

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga s'est rendue à l'Hôpital de l'Ile à Berne samedi pour apporter son soutien aux hôpitaux.

"A l'hôpital, vous pouvez voir à quel point il est important de réduire le nombre de cas", a-t-elle déclaré. Les annonces du Conseil fédéral prévues mercredi devraient clarifier la situation, a-t-elle par ailleurs indiqué. Car s'il n'y a pas assez de lits dans les unités de soins intensifs, le virus devient "dangereux pour nous tous".

Cette visite survient alors que le chef de la task force Covid a estimé que la limite de capacité "sera atteinte entre le 5 et le 18 novembre si rien ne change".

Une vaste enquête dénonce Frontex

Frontex, l'agence européenne de surveillance des frontières, est impliquée dans plusieurs incidents de refoulement en mer Egée de bateaux de demandeurs d'asile, affirme une enquête de divers médias, dont le Spiegel.

Les investigations "montrent pour la première fois que les responsables de Frontex sont conscients des pratiques illégales des gardes-frontière grecs et sont en partie impliqués eux-mêmes", écrit samedi le magazine allemand.

Les auteurs expliquent avoir comparé des "dizaines" de vidéos, images satellite, récits de témoins, dont des réfugiés et des employés de Frontex. Ils ont documenté six cas précis survenus depuis avril en mer Egée.

Nouvelles menaces dans une école

De nouveaux tags menaçant un élu et des enseignants ont été découverts sur une école de Lyon.
Reuters De nouveaux tags menaçant un élu et des enseignants ont été découverts sur une école de Lyon.

En pleine période de crispation en France suite au meurtre d'un enseignant par un jeune radicalisé, de nouveaux tags menaçant ont été découverts samedi sur une école du 8e arrondissement de Lyon, selon des médias locaux. 

L'un des tags cible le maire écologiste Olivier Berzane. "On va te décapiter la tête", est-il notamment écrit. Un autre graffiti menace de "décapiter les profs et les élèves".

Symbole des tensions communautaires qui secouent la France, de pareilles inscriptions ont été trouvées jeudi, menaçant d'un tel sort le Républicain Jérémie Bréaud, maire de Bron, une ville voisine de Lyon. Le ministre de l'Intérieur a demandé la protection de l'élu.

Covid/couvre-feu: des émeutes à Naples

Des heurts ont opposé à Naples la police à des centaines de manifestants opposés au couvre-feu.
Keystone Des heurts ont opposé à Naples la police à des centaines de manifestants opposés au couvre-feu.

Des heurts ont opposé vendredi soir à Naples la police à des centaines de manifestants qui répondaient à des appels lancés sur les réseaux sociaux pour défier le couvre-feu.

Vers 23h, au début du couvre-feu instauré dans la région de la Campanie (sud), des centaines de personnes, souvent jeunes, ont allumé des fumigènes, incendié des poubelles et lancé des projectiles sur les policiers déployés au centre-ville de Naples.

Le président de la région de Naples, V.De Luca, a annoncé vouloir imposer dès que possible un nouveau confinement. "Nous sommes au bord de la tragédie", s'est-il alarmé. Giuseppe Conte est en revanche opposé à un tel scénario.

Assemblée de l'UDC:accord-cadre fustigé

L'UDC décrète que la lutte contre l'accord-cadre avec l'UE sera "la mère de toutes les batailles".
Keystone L'UDC décrète que la lutte contre l'accord-cadre avec l'UE sera "la mère de toutes les batailles".

L'UDC ne veut pas d'un accord-cadre avec l'Union européenne (UE) et elle le combattra de toutes ses forces, a-t-elle décrété samedi lors de son assemblée annuelle numérique.

Les délégués du parti ont soutenu par 148 "oui" et 7 "non" une résolution allant dans ce sens. Le devoir du Conseil fédéral est de "dire poliment, mais fermement à l'UE que la Suisse n'entend pas abandonner sa souveraineté", a lancé le président de l'UDC Marco Chiesa, dénonçant un "traité de soumission".

La campagne contre ce texte sera "la mère de toutes les batailles", a ajouté le Zurichois Roger Koeppel, pour lequel l'accord-cadre "donne les moyens" à l'UE de commander la Suisse.

Assemblée des Verts: un plan présenté

Le président des Verts Balthasar Glättli s'est réjoui des votations remportées le 27 septembre, samedi lors de l'assemblée des délégués virtuelle. Il a présenté un plan en 3 points pour répondre aux crises actuelles.

Il a cependant averti que les résultats pourront être serrés le 29 novembre concernant les initiatives sur les entreprises responsables et contre le commerce de matériel de guerre.

Afin d'assurer un amortissement social et écologique de la crise actuelle, Balthasar Glättli a présenté un plan en trois points, qualifié d'"offensives", notamment en faveur de nouveaux emplois dans les énergies renouvelables et le domaine des soins infirmiers.

2 attentats font 22 morts

Deux attentats distincts ont tué au moins 22 civils samedi en Afghanistan.

Neuf personnes ont été tuées dans la matinée par l'explosion d'une bombe au passage d'un car qui se dirigeait de Kaboul vers Ghazni, dans l'est de l'Afghanistan, ont annoncé des responsables locaux, qui accusent les talibans de ces attaques régulières. Quatre policiers ont également été blessés, selon un porte-parole de la police de Ghazni.

Plus tard dans la journée, au moins 13 personnes ont été tuées et 20 blessées dans une attaque kamikaze contre un centre éducatif de Kaboul proposant des formations pour étudiants. Intercepté par les gardes, le kamikaze s'est fait exploser dans un parking.