Bencic pas fixée pour l'US Open

Belinda Bencic n'a pas encore décidé si elle allait prendre part à l'US Open qui doit débuter le 31 août. Elle va suivre la situation durant la semaine qui vient avec les tournois de Prague et Kentucky avant de trancher. L'US Open se tiendra dans une "bulle" avec des athlètes confinés dans des hôtels.

Le Chiasso de Bencic victorieux

Le champion en titre Chiasso, avec une très convaincante Belinda Bencic, et Seeblick Zurich sont devenus champions suisses des interclubs dimanche.

La no8 mondiale a été la clef de voûte du triomphe du club tessinois. La St-Galloise a remporté son simple et son double en finale face à Grasshopper. Elle a enlevé le tie-break du match décisif au côté de Susan Bandecchi.

Dans le duel final masculin avec le Sonnenberg de Henri Laaksonen, Seeblick a dû cravacher après les simples. Mené 4-2, Seeblick a refait son retard en remportant les trois doubles pour un succès final 5-4.

Serena a vécu comme une recluse

Depuis le 8 mars, ce sont 150 jours de sevrage forcé qu'ont dû observer les joueuses, sauf pour celles ayant participé à des exhibitions. "J'ai vécu un peu comme une recluse", a confié à ce propos Serena Williams (WTA9/38 ans).

"J'ai commencé la distanciation sociale début mars. Je n'ai pas une capacité respiratoire optimale, donc je ne sais pas ce qui se serait passé si j'avais eu le Covid. Et je n'ai pas envie de le savoir", a poursuivi l'Américaine qui a des antécédents d'embolies pulmonaires.

"Mon mari m'a fait construire un court, c'est mon propre sanctuaire", a plaisanté la lauréate de 23 Grand Chelem.

Serena en vedette à Lexington

Le tennis fait officiellement son retour dès lundi aux Etats-Unis, malgré la pandémie de Covid-19. Le tournoi de Lexington (Kentucky), pour sa 1ère édition à huis clos, s'offre Serena Wil-liams, sa soeur Venus, Sloane Stephens, Coco Gauff ou encore Victoria Azarenka.

La faible dotation - 202'250 dollars - et la catégorie, qui est la plus modeste du circuit, de ce nouveau rendez-vous au calendrier n'ont pas rebuté ces joueuses, soucieuses avant tout de renouer avec la compétition aux USA.

En ligne de mire, il s'agit surtout de préparer l'US Open qui doit se dérouler du 31 août au 13 septembre.

Bencic forfait à Prague

Belinda Bencic (WTA 8) ne disputera pas la semaine prochaine le tournoi de Prague bien qu'il ait figuré à son programme. La Saint-Galloise dispute ce week-end le tour final des interclubs sur terre battue à Winterthour. Elle n'a toujours pas confirmé sa participation au tournoi de Cincinnati et à l'US Open mais son forfait de Prague pourrait le laisser augurer. 

Svitolina et Bertens renoncent

Les organisateurs de l'US Open déplo-rent deux forfaits de plus et non des moindres. L'Ukrainienne Elina Svitolina (WTA 5) et la Néerlandaise Kiki Bertens (7) ont décidé de ne pas disputer le tournoi new-yorkais qui débute le 31.08

Dans le tableau féminin, cela tourne à l'hécatombe puisque Ashleigh Barty (1), Qiang Wang (29), Anastasia Pavlyuchenkova (30), Saisai Zheng (34), Shuai Zhang (35), Julia Goerges (38) et Jelena Ostapenko (41) avaient déjà renoncé.

On rappelle que du côté de l'ATP,Rafael Nadal (ATP 2), Roger Federer (4/blessé), Stan Wawrinka (17) et Gaël Monfils (9) ont, notamment, déclaré forfait.

"je reste un privilégié"

"Je reste un privilégié!" A la question de savoir comment il a vécu le confinement, Stan Wawrinka rappelle une vérité. Il n’a été confronté à aucun moment à des situations précaires rencontrées par bien des gens durant cette pandémie

"J’ai été heureux de passer autant de temps à la maison auprès des miens, avoue-t-il, de pouvoir me reposer. Heureux enfin de pouvoir sortir du tennis" 

Non, le tennis ne lui a pas manqué. "Il était à l’arrêt. Il m’aurait manqué si je n’avais pas pu disputer des tournois", avoue Wawrinka qui jouera sur le Circuit Challenger, lors des deux tournois de Prague du 17 au 30 août.

Clijsters et Murray invités

Kim Clijsters et Andy Murray ont reçu une invitation pour disputer l'US Open du 31 août au 13 septembre à New York.

Triple lauréate de l'épreuve (2005, 2009, 2010), la revenante belge de 37 ans avait décidé de stopper sa carrière en 2012 et tente une sortie de retraite depuis quelques mois. 

Agé de 33 ans, Murray est retombé à la 129e place du classement ATP à la suite de ses opérations à la hanche qui l'avaient poussé à annoncer sa retraite début 2019. Le Britannique est finalement revenu sur sa décision et tente un retour au plus haut niveau. Il n'a pas encore confirmé sa participation.