Les Suisses de retour sur la neige

Les techniciens helvétiques ont repris contact avec la neige lundi à Zermatt. "Quel plaisir de pouvoir ressentir à nouveau ce sentiment de liberté après dix semaines en salle de force", image le Valaisan Loïc Meillard.

Covid oblige, il n'y aura pas de sessions d'entraînement en Amérique du Sud ou en Nouvelle-Zélande, mais une intense utilisation des ressources valaisannes à Zermatt et Saas Fee. Pas de quoi déranger des garçons pourtant habitués à la bougeotte tout l'hiver.

"On était déjà resté en Suisse l'été dernier", précise Meillard. "L'intérêt de changer de lieu pour les entraînements, c'est d'éviter de tomber dans une forme de routine."

Cortina confirmée pour 2021

Les Mondiaux de ski alpin se tiendront bien à Cortina d'Ampezzo/ITA du 9 au 21 février 2021, a assuré la Fédération internationale de ski (FIS), alors que les organisateurs souhaitaient décaler la compétition d'une année à cause de la pandémie de coronavirus.

La Fédération italienne avait demandé en mai de repousser les Mondiaux à 2022. Ceux-ci auraient ainsi été programmés à quelques semaines des Jeux olympiques d'hiver prévus à Pékin.

"Depuis cette demande, la majorité de la famille de la FIS s'est portée au soutien de la fédération italienne, afin de travailler à une solution permettant aux Mondiaux de Cortina de se tenir aux dates prévues", dixit la FIS.

Les Mondiaux promis en 2021

Les championnats du monde devraient avoir lieu comme prévu en 2021 à Cortina d'Ampezzo. Les organisateurs ont demandé un report à 2022 en raison du coronavirus, mais la FIS semble devoir rejeter la requête. 

Flavio Roda, président de la Fédération italienne, a notamment rappelé que les JO sont au programme en 2022. Avoir, en plus, des Mondiaux pourrait causer des problèmes d'organisation. La station craint de ne pas pouvoir se préparer dans les temps aux éventuelles conséquences de la crise sanitaire.

En mars de cette année, Cortina avait dû renoncer à organiser les finales de Coupe du monde, qui devaient servir de répétition générale avant les Mondiaux.

Entraîneur des Italiennes positif

Alors que la saison de ski avait été écourtée en raison de la pandémie de Covid-19, voilà que les Italiennes doivent à nouveau se confiner. En cause, le test positif d'un coach.

Selon la Gazzetta, les 180 personnes présentes sur le glacier près du Stelvio vont devoir se soumettre à un test et attendre au moins deux jours dans l'hôtel. Parmi ces 180 personnes on retrouve notamment Sofia Goggia, Federica Brignone et Marta Bassino.

Contrairement aux Autrichiens et Autrichiennes, les skieuses et skieurs transalpins n'ont pas été testés avant de partir enchaîner les manches d'entraînement sur glacier.

Six mois de pause pour Caviezel

Mauro Caviezel va devoir faire preuve de patience. Le Grison, qui a été opéré mardi pour une déchirure du tendon d'Achille au pied gauche, ne pourra pas skier avant six mois. "Je vais immédiatement entamer la rééducation et la thérapie", a expliqué Caviezel, vainqueur cet hiver de la Coupe du monde de super-G. Le skieur suisse s'était blessé il y a une semaine lors d'un entraînement de condition physique.

Caviezel se blesse à un pied

Mauro Caviezel (31 ans) s'est blessé mercredi lors d'un entraînement de condition physique. Les examens ont révélé une déchirure du tendon d'Achille du pied gauche.

Le skieur grison, qui sera opéré ces prochains jours, envisage d’ores et déjà l'avenir avec sérénité: "Cette blessure finira par guérir. Je mets tout en œuvre pour retrouver la forme et revenir sur les skis aussi rapidement que possible", a déclaré dans un communiqué de Swiss-Ski le récent vainqueur du globe de cristal du super-G.

Caviezel donnera davantage d'informations une fois que l’intervention chirurgicale aura eu lieu.

Lenzerheide encore au menu en 2022

La Coupe du monde fera à nouveau étape à Lenzerheide au cours de la saison 2021/22. La station grisonne s'est vue attribuer un géant et un slalom dames les 5 et 6 mars 2022. Lenzerheide figure déjà au programme de la prochaine saison de Coupe du monde. Elle organisera les finales du 17 au 21 mars 2021. 

Le "Hundschopf" commercialisé

Le soulagement se lisait sur tous les visages jeudi. Viola Amherd a qualifié cet accord de "bonne décision pour le sport suisse". Urs Lehmann y voit un "signal fort pour le sport", alors qu'Urs Naepflin s'est dit impressionné par le fait "que les 2 parties aient pu faire un grand pas l'un vers l'autre".

Toutes les parties ont dû faire des compromis sur un plan financier. Urs Lehmann a laissé entendre que le soutien financier du Canton de Berne serait plus important à l'avenir.

Le Comité organisateur a pour sa part accepté une commercialisation de la "marque" Hundschopf. Une arche publicitaire sera déployée à hauteur de ce saut mythique, a lâché Urs Naepflin.