Motion MCG contre l'endoctrinement

La salle du Grand Conseil genevois.
Keystone La salle du Grand Conseil genevois.

A Genève, le MCG dénonce un endoctrinement des enfants après l'intervention dans une école de commerce et de culture générale de plusieurs organisations écologistes, dont celle qui avait dégrappé du bitume aux Pâquis cet été.

Le Mouvement citoyen genevois estime que l'Etat outrepasse son rôle et y voit un encouragement à la désobéissance civile. Le parti a déposé mardi une motion au Grand Conseil et déposera mercredi une question urgente à la commission de l'enseignement.

L'Etat remet la responsabilité sur  l'établissement, lequel assume avoir invité ces collectifs. Il précise qu'il s'agissait d'un cadre pédagogique plus large, avec une dizaine d'intervenants.

Vaccination mpox: dans toute la Suisse

Désormais, les personnes de tous les cantons ont accès à la vaccination contre la variole du singe.
Keystone Désormais, les personnes de tous les cantons ont accès à la vaccination contre la variole du singe.

14'000 doses supplémentaires du vaccin contre la variole du singe sont arrivées en Suisse. Selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), cela permet désormais aux personnes de tous les cantons d'avoir accès à la vaccination.

Jusqu'à présent, seuls les quatre cantons dits prioritaires (Zurich, Bâle-Ville, Genève et Vaud) ont bénéficié d'une livraison de 4000 doses de vaccin, arrivée en Suisse début novembre.

Il est désormais possible de livrer des doses de vaccin à douze autres cantons ainsi qu'au Liechtenstein. Les personnes d'autres cantons peuvent se faire vacciner parce que des cantons prioritaires ont conclu des contrats avec leurs cantons de résidence.

Encadrement parascolaire surchargé

A Genève, le taux d’encadrement des enfants à l'accueil parascolaire inquiète.
KEYSTONE A Genève, le taux d’encadrement des enfants à l'accueil parascolaire inquiète.

A Genève, des employés de l'accueil parascolaire tirent la sonnette d'alarme. Ils jugent le taux d’encadrement des enfants critique et s’inquiètent pour leur sécurité. Ils réclament d’urgence de nouveaux moyens.

Le parascolaire est depuis longtemps chroniquement surchargé à Genève, mais cette année est encore plus difficile. Le nombre d'élèves inscrits aux activités du midi et de 16h à 18h a augmenté de 13%. Une augmentation que le GIAP a du mal à encaisser.

Le GIAP préconise des encadrements de 10 à 12 enfants par adultes pour les élèves de 1P et 2P; 12 à 16 enfants par adultes pour les élèves de 3P à 6P; et 17 à 20 pour les plus grands.

Swisscom doit se plier à la COMCO

Swisscom doit se plier à la décision de la COMCO sur la poursuite du développement de son réseau.
Keystone Swisscom doit se plier à la décision de la COMCO sur la poursuite du développement de son réseau.

Swisscom doit respecter la décision de la Commission de la concurrence lui interdisant de poursuivre pour le moment sa stratégie de développement de son réseau de fibres optiques. Le Tribunal fédéral estime que l'arrêt du Tribunal administratif fédéral approuvant cette mesure n'est pas arbitraire.

La stratégie de développement initiale de Swisscom aurait empêché les autres fournisseurs de services télécoms d'obtenir directement un accès physique aux fibres optiques entre le central de raccordement de Swisscom et le raccordement d'abonné.

A la suite de la plainte d'un concurrent, la Commission de la concurrence (COMCO) a ouvert une enquête en 2020.

Conseil fédéral:auditions des candidats

Après avoir auditionné les 2 prétendants UDC, le PLR ne fait pas de recommandation.
RTS Après avoir auditionné les 2 prétendants UDC, le PLR ne fait pas de recommandation.

Les groupes parlementaires ont mené mardi les premières auditions des candidats à la succession de l'UDC Ueli Maurer et de la socialiste Simonetta Sommaruga. Pour l'instant, aucun parti n'a émis de recommandations de vote.

Après avoir auditionné les deux prétendants UDC au Conseil fédéral, le PLR ne fait aucune recommandation. Albert Roesti et Hans-Ueli Vogt sont tous les deux éligibles, a indiqué Damien Cottier, chef du groupe parlementaire.

Il s'est refusé à faire de différence entre les deux hommes. Le but des auditions est d'écouter les candidats, de voir leur orientation politique et leur personnalité, a complété le député neuchâtelois. 

Interdiction de mendicité maintenue

Le Grand Conseil vaudois ne veut pas abroger la loi interdisant la mendicité dans le canton.
Keystone Le Grand Conseil vaudois ne veut pas abroger la loi interdisant la mendicité dans le canton.

Le Grand Conseil vaudois ne veut pas abroger la loi interdisant la mendicité dans le canton. Les députés ont classé mardi une motion dans ce sens, même transformée en postulat. Vaud se dirige plutôt vers une adaptation de sa loi en accord avec la Cour européenne.

Le postulat de la PLR F.Bettschart-Narbel vise seulement l'interdiction de la mendicité active, soit celle qui consiste à aller vers le passant ou à l'interpeller de manière agressive.

Le texte précise aussi que la mendicité, qu'elle soit active ou passive, doit être interdite dans les zones piétonnes, aux abords des banques, des distributeurs d'argent, des postes, des gares et des écoles.

U.Maurer: les 2 candidates sur le grill

Le PLR auditionnera aussi bien Eva Herzog qu'Elisabeth Baume-Schneider.
Keystone Le PLR auditionnera aussi bien Eva Herzog qu'Elisabeth Baume-Schneider.

Le groupe libéral-radical, qui s'est montré critique face à une candidature romande, auditionnera aussi bien E.Herzog qu'E.Baume-Schneider. S'il doit y avoir une majorité latine au Conseil fédéral, la période de transition devra être courte, a indiqué mardi le chef du groupe D.Cottier devant les médias.

"Nous en prenons acte", a précisé D.Cottier, en soulignant que le processus pouvait être critiqué. La Constitution prévoit une représentation équilibrée des régions linguistiques.

L'UDC et les Vert'libéraux se prononceront pour leur part plus tard, alors que les Verts, qui ont auditionné les candidates socialistes, ont également décidé de laisser la liberté de vote. 

Elisabeth Baume-Schneider confiante

E.Baume-Schneider s'est montrée confiante, juste avant l'élection à la succession de S.Sommaruga.
Keystone E.Baume-Schneider s'est montrée confiante, juste avant l'élection à la succession de S.Sommaruga.

Après avoir été auditionnée mardi après-midi par l'UDC et les Vert-e-s, la sénatrice Elisabeth Baume-Schneider s'est dite "motivée et pleine d'énergie". La Jurassienne a recueilli les faveurs du groupe paysan au Parlement.

Ce dernier s'est clairement positionné pour Elisabeth Baume-Schneider, a précisé Jacques Nicolet (UDC/VD). La conseillère aux Etats  romande pourrait faire hésiter certains élus agrariens.

D'autres élus UDC, interrogés dans les couloirs, ont eux confié que la sénatrice bâloise Eva Herzog avait fait meilleure impression. La principale intéressée a fait part d'"une audition très intéressante" à l'issue d'une audition légèrement plus longue.